Voyage en Jamaïque sur les traces du roi du reggae

Tous les pays possèdent un aspect culturel qui les distingue les uns des autres. Mais certaines destinations se démarqueront toujours des autres pour la simple raison qu’elles ont donné naissance à des légendes qui ont transformé le monde. Dans l’univers du 4e art, la Jamaïque est réputée comme étant le berceau du reggae, ce fameux genre musical créé et véhiculé par le grand Bob Marley. Un séjour dans cette petite île des Caraïbes sera l’occasion idéale pour découvrir l’histoire et le passé d’une éternelle star.

Détour à Nine Miles, lieu de l’enfance d’une légende

C’est à Nine Miles, un petit village dans la paroisse de Saint Ann que Bob Marley, de son vrai nom Robert Nesta Marley, a passé toute son enfance et une partie de son adolescence. La star a vu le jour un 6 février au cours de l’année 1945. L’État jamaïcain a proclamé que cette journée sera toujours fériée en hommage à cette grande figure artistique. Selon l’histoire, Bob a eu un père anglais décédé un peu trop tôt alors qu’il n’avait que 10 ans. Jusqu’à ses 12 ans, Marley junior avait vécu auprès de sa mère dans ce modeste logis.

En visitant cette maison pendant leur séjour en Jamaïque, les voyageurs se retrouveront dans un véritable sanctuaire. Dans la chambre de la légende, le lit et les meubles n’ont pas changé. Le rocher peint qu’on peut voir à l’extérieur était l’endroit où le futur roi du reggae aimait réfléchir et méditer en toute tranquillité. Et même quand l’artiste était à l’apogée de sa carrière, il revenait de temps à autre se redécouvrir dans cette ancienne demeure d’enfance.

Le Musée Bob Marley à Kingston

Le circuit culturel se poursuivra à Kingston, plus exactement sur le Hope Road, là où se trouve la véritable maison de Bob Marley. Après la mort de dernier, cette résidence est devenue un musée qui recèle les objets et les photos qui relatent les moments forts de sa vie et l’histoire de la naissance du reggae. Un détour dans ce domaine emmènera les visiteurs dans la pièce où la légende a failli succomber à une tentative d’assassinat.

Comme l’ancien président Barack Obama lors de son voyage en Jamaïque, les routards se rappelleront ces images où le grand Bob montrait ses blessures et voulait à tout prix que tout se déroule comme prévu pour son concert en ville malgré la situation. De l’autre côté, la chambre du musicien n’a pas été touchée. Son ancienne guitare est toujours posée sur son lit. On peut aussi y voir quelques une de ses chemises et pulls préférés.

Juste à côté, les passionnés du 4e art auront la chance d’admirer quelques trophées que la légende a reçus pendant sa carrière. Les routards auront également le temps de retracer la vie du Jamaïcain à travers les quelques coupures de journaux et photos collés sur les murs. La visite s’achèvera au studio d’enregistrement qui fait partie du domaine et où les premiers titres du célèbre album « Exodus » ont été enregistrés et où Bob Marley composait en compagnie de ses frères membres du groupe The Wailers.

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.